Passer au contenu

Reflets 2011

D’abord la constatation qu’il faut un grand miroir pour refléter ce qui s’est passé en 2011.

Ensuite, comme tout miroir, celui-ci est déformant aussi.

Enfin, il ne reflète pas tout – par choix ou par oubli, personne ne le saura…

Ce qui est sûr c’est que l’évocation de tous ces moments de partage rappelle que je vis vraiment un métier formidable permettant d’intenses échanges. Toutes ces rencontres et ces activités me nourrissent et me permettent d’être qui je suis. C’est aussi ça qui me permet de survivre à ces moult tracasseries, doutes et incertitudes liées à l’exercice de mon art.

Vous tous que j’ai croisés durant cette année 2011, soyez remerciés de tout cœur pour tout ce que vous m’avez apporté et ce que j’ai pu vivre grâce à vous!

Et que l’année 2012 soit à l’image de vos désirs, dans un grand miroir, le moins défigurant possible!

Genèses

L’année a commencé au Local, pour une « initiation à l’électronique musicale » – looper, effets, etc. – par Matthieu Amiguet pour Les Chemins de Traverse. Cette initiation a pris de l’ampleur, s’est transformée finalement en nouveau programme: CROSSINGS, inauguré au festival Hors Tribu à Motiers (NE/CH) le 7 août. Avec, avant cela, une sympathique répétition générale au pressoir des Lerins à Cormondrèche.
CROSSINGS s’est décliné à l’Hôtel du Peyrou pour l’Association Suisse des Archivistes, au Communal du Locle pour la remise des titres de la Haute-École Arc, à la conférence de presse des Chemins de Traverse, pour le Lions Club La Chaux-de-Fonds à l’Heure Bleue et pour une session acoustique sur la radio NeuchVox (cf. plus bas).

Urchig pour flûte basse et voix (1 interprète) a pris sa forme définitive (vraiment?) dans ce programme. J’ai dédié cette pièce à l’ex-duo Stimmhorn, formé de Christian Zehnder et Balthasar Streiff. En dehors de CROSSINGS, la pièce a pu être entendue lors de différentes célébrations (cf. ci-dessous) ainsi qu’un jour de vendanges dans le jardin des Lerins.

C’est en juin de cette année 2011 que la flûte traversière à coulisse (flûte scoatariu) a fait son irruption parmi les instruments des Chemins de Traverse. La découverte s’est concrétisée assez rapidement par un Ave Maria un peu particulier…

L’alpha et l’oméga

En février a eu lieu, MA première audition – bon d’accord il y en avait déjà eu plus d’une quarantaine avant ça, mais ça c’était la première rien qu’à moi (clin d’œil à Juliette sur son album Le festin de Juliette) !!! C’était à Cortaillod avec Nicolas Viatte à l’orgue – au programme des sonates baroques et en final une pièce pour 4 dessus et basse continue réunissant tous les musiciens de 7 à 77 ans (ou presque!)

IMG_1625-2-516c1

… et en mars mes deux dernières auditions au sein de l’ÉMBJ, école de laquelle j’ai démissionné en juin après 14 ans d’enseignement. Auditions partagées avec ma chère collègue Corien de Jong sur de joyeuses et sauvages variations sur Ah! vous dirais-je Maman: variations de Mozart (arrangées pour flûtes traversières & à bec, clarinette, piano, harpe et glockenspiel) en alternance avec des variations improvisées.

IMG_1742-2-27122

Émotions

L’orchestre de flûtes traversières Flûor que je dirige avec Laure Franssen a été invité le 15 janvier à animer un atelier dans le cadre de la 5ème journée autour de la flûte organisée par l’association des flûtistes romands Souffle d’ici et d’ailleurs. Du coup Flûor s’est retrouvé à 25 sur la scène de la Salle de concert de la haute école de Musique de Neuchâtel! Ici un reflet capté par Canal Alpha, TV régionale de l’arc jurassien.

Célébrations

Fin janvier, une messe radio (rite catholique romain) à l’église St-Jean à Vevey avec Nicolas Viatte.

En février, un culte (protestant) avec Diane Friedli à Cortaillod (NE/CH) sur le thème de Daniel et la fournaise – il reste quelques frissons d’effroi de certaines improvisations…

Fin juin, à l’église St-Jean Baptiste de Neuchâtel (NE/CH) en compagnie de Anne-Marie Kaufmann, une messe (catholique chrétienne) sur Jean-Baptiste, justement! Nous y avons vu fleurir le désert!

P6260614-c0e42

Une première fois dans le cadre de la Semaine Romande de Musique et de Liturgie à St-Maurice (VS/CH), puis une deuxième fois le jour de la St-Maurice le 22 septembre: deux célébrations (catholiques romaines) pour la St-Maurice. Accompagnement de chœurs (Ensemble Vocal de la SRML, dir. Emmanuel Pittet et Ensemble Vocal de St-Maurice, dir. Pascal Crittin); illustration-coloration du texte narrant le martyr de St-Maurice (flûte(s) seule) et improvisations libres pendant la vénération des reliques avec Nicolas Viatte à l’orgue. Célébration: Jean Scarcella.

Essai-e0856

En décembre un culte (protestant) improvisé (au propre et au figuré!) à la Chapelle de l’Ermitage à Neuchâtel (NE/CH).

La participation de Flûor – tout de chants de Noël vétu – pour le Noël de la Mission Catholique Italienne de Neuchâtel (NE/CH).

Fluor-VivreLaVille-Neuchatel-21-12-11-4571e

Et non, pas de messe/culte à Noël cette année! Ça fait tout bizarre mais ce n’est pas désagréable de vivre Noël sans avoir à courir au milieu de la nuit et dans la neige d’un office à l’autre.

Mutations lexicales

Plusieurs jours passionnants à discuter, partager, argumenter avec Jean-François Reymond dans le cadre du projet µ-T. Sujet: vocabulaire musical en arts plastiques et vocabulaire plastique en musique – significations, rencontres, divergences.

Partages – en vrac!

Et pis y a eu un paquet, mais alors un gros paquet de leçons avec mes élèves. Et je peux vous dire que ça fait des paquets d’émotions aussi. Des paquets de découvertes. Des paquets de partage.

Plusieurs journées de remplacements de Laure Franssen au Conservatoire de Delémont avec des élèves fort sympathiques (et les secrétaires aussi!). Il va y avoir des travaux, mais pour l’instant les cours se donnent dans un petit appartement dans les combles – gmütlech comme il faut!

Une sympathique course d’école à Bâle fin juin. Voyage en train avec pluie d’avions en papier; pique-nique sur l’esplanade de la cathédrale; visite de la cathédrale; jeux d’eau et glace (merci Claudine!) autour de la fontaine de Tinguely; visite du Musée des Instruments de Musique de Bâle et finalement retour en train bondé en mangeant des cerises et en se rafraîchissant.

CourseEcoleBasel-06-2011-b922a

Trois jours d’animation d’un atelier de respiration dans le cadre de la SRML à St-Maurice. Une ambiance vraiment inoubliable avec des gens fort sympathiques!

SRML-b33a5

Un magnifique week-end de Flûor aux Rasses (VD/CH) avec Laure Franssen et toute l’équipe des Flûorines et Flûorins.

Un nouvel atelier d’improvisation en groupe qui s’est mis en route à Neuchâtel avec 8 sympathiques personnes d’horizons très différents – une belle aventure intergénérationnelle!

Autre forme de partage, la Revue Musicale Suisse m’a demandé d’écrire un article sur mes recherches en microtonalité autour de la flûte Kingma à quart de ton. L’article et son illustration ont paru en novembre.

Deux interventions à Coppet pour un atelier de respiration pour chœur en novembre et décembre, bien sûr en bonne compagnie de Kim.

Coppet-Respiration-03-12-11-Petit-e20f0

Électrochoc

aphasie suisse m’a demandé d’animer un atelier d’improvisation musicale destiné a des personnes atteintes d’aphasie. Cela s’est concrétisé avec 20 personnes à Lucerne un jour d’octobre. Quelque reflets sur la page d’aphasie suisse. Une aventure pédagogique passionnante, loin de tout préjugé et académisme.

La mort en face

Les Chemins de Traverse ont créé un concert-spectacle autour de la mort – La douce et l’amère. Cela a été l’occasion non seulement de me confronter à ma propre mort (une fois de plus!) mais aussi aux émotions face à la mort de nombreuses personnes, notamment du public. Chaque représentation a conduit à de touchantes et profondes discussions sur ce thème, souvent avec des gens que je ne connaissais pas avant.

Le déclencheur de ce concert était une invitation de Reto Gmünder de l’Association Présences à Bienne, une carte blanche musicale en finissage de l’exposition In Memoriam avec en pièce centrale une installation impressionnante d’Adrien Rihs.

CDT-DouceAmere-11-11-petit-7612f

À la fenêtre!

L’Association du quartier Louis-Favre/Tertre (où se trouve le Local) à Neuchâtel a mis sur pied un spectacle dans le cadre du Millénaire de la Ville de Neuchâtel.
Intitulé Ouvrez-les fenêtres!, le spectacle avait pour « scène » la façade historique de la rue Louis-Favre ainsi que le trottoir au pied de cette façade.

Comédiens, danseurs, enfants masqués et musiciens se sont donnés à cœur joie pour narrer une journée dans le quartier (concept et mise en scène: Frédérique Nardin et Séverine Marquand / organisation Johanna Lott Fischer). Toutes les personnes qui jouaient étaient amateurs, encadrés par une équipe de pro – j’étais en charge de la musique, Laura Rossi de la danse, Sophie Reinmann masques pour enfants et les 2 metteuses en scène des ateliers théâtre).

J’ai eu la chance de pouvoir vivre cette expérience avec un groupe de musiciens absolument passionnant – inter-générationnel et inter-niveaux. Merci à eux pour tous ces moments partagés!

Les répétitions ont notamment donné vie à une impro déjantée à la Serrurerie Romang (qui accueillera d’ailleurs le 25 mars prochain un concert des Chemins de Traverse avec une partie impro-outils-ferraille!). Merci encore à toute l’équipe Romang pour l’accueil, notamment Alain, Luc, Jonas, Mélanie et Bertrand.

Deux valses encore en reflet de ce spectacle. Une bleue pour de beaux danseurs ensuite une verte (un peu déglinguée… oui c’est voulu!) pour un magnifique alligator (ah… vous étiez pas au courant???)

{{Danube Bleu}}

 

{{Danube Vert}}

 

Comme vous le constatez en voyant ces vidéos, lorsqu’on fait ce genre de projet un peu fou, il ne faut pas avoir peur de ressembler plus à une éolienne aux pales réfléchissantes et éclairées qu’à un chef d’orchestre traditionnel…

En résidence

Quelque jours près de Florence dans un pavillon de jardin de la superbe pension Bencistà. L’idéal pour travailler, approfondir, grincer, composer entre deux ballades au milieu des lézards verts et un bain de foule sous les fresques de Masacio, Bruneleschi, Ghirlandaio, Lippi, et j’en passe. Sans parler des repas – rien que la soupe aux artichauts vaut le détour!

FiesoleSite-a20a2

Sur les ondes

Les Chemins de Traverse ont eu la chance d’être invités par la radio du parlement des jeunes de la ville de Neuchâtel NeuchVox. 1h30 de direct en compagnie de Sarah Rodriguez – à ré-écouter après coup aussi.

Divers et variés

En juin, la participation à une journée à Aarau pour clore le programme Ménage de Pro Helvetia avec quelque sympathiques rencontres.

Une ribambelle d’heures passées à c} tout ce joli programme en compagnie de mon fidèle ordinateur. (c’est fou comme un tiers-temps peut être réduit en une phrase…)

De fort sympathiques (et bien sûr sérieuses!) s} avec Les Chemins de Traverse, notamment en joyeuse compagnie de Lucien, puis aussi de Clémence.

Quelques supervisions d’artistes, discussions & réflexion sur le passé, le présent et surtout l’avenir possible et désiré de ces passionnantes personnes.

En novembre enregistrement (et visite guidée!) à la Radio suisse Romande pour l’émission de Daniel Rausis À vous de jouer avec un orchestre de flûtes formé par les élèves de l’École Jurassienne et Conservatoire de Musique encadré par Laure Franssen, Héléana Syfrig et Cécile Moser.

Liberté

Une histoire de faux passeport suisse que j’ai suivie de près à la fin de l’année a permis des discussions passionnantes et des débats de fond avec de nombreuses personnes notamment autour de la sphère privée, la confiance quasi aveugle que certains offrent à la technologie ou au contraire le misonéisme face à ces mêmes technologies ainsi qu’autour de la réalisation des fameuses  procédures qualité.

Mais tout cela m’a une fois de plus fait prendre conscience de la chance de vivre dans un état de droit où – même si ce n’est pas le magnifique heidiland que certains font miroiter – ont peut critiquer le fonctionnement de l’état sans mettre en péril ni soi-même ni sa famille.

Spectacles / concerts

Une de mes grandes sources d’inspiration et de nourriture culturelle est de déguster les audaces, travaux innovateurs et intelligents de mes collègues (au sens large!!!).

En boulets, résumant de manière très triviale des heures d’émotion:

  •  Trois singes – un spectacle de théâtre d’objet qui fait qu’une fois qu’on a vu ça, on n’a plus jamais le même rapport qu’auparavant avec notre tasse à expresso ou avec notre poubelle.
  • La création mondiale de Weltethos de Jonathan Harvey sur un texte de Hans Küng par les Berliner Philharmoniker, le Rundfunkchor Berlin et les Kinderchöre des Georg-Friedrich-Händel-Gymnasiums sous la direction coordonnée de Sir Simon Rattle et Simon Halsey – tout ça bien sûr dans la salle même de la Philharmonie. Wouaou les frissons!
  • Une générale de l’OCL avec en soliste Emmanuel Pahud, où j’ai eu une fois de plus la preuve que contrairement à tout ce qu’on enseigne à nos élèves, on peut lever les doigts très beaucoup et jouer très très vite…
  • La Cantate de juin à Paris (merci à tous pour le soutien lors du « vol » de mes affaires!)
  • Un nombre certain de concerts de jazz (mention spéciale A-trane]), contemporains, chanson, etc.
  • Une visite du Technorama et découverte d’un instrument insolite. PercussionTechnorama
  • Un instant intense et inoubliable dans une ferme d’Appenzell où la famille Signer s’est mise à jodler.
  • Quelques cours suivis par-ci par-là (notamment William Dongois, Les diminutions chez Palestrina)
  • Plusieurs expos – par exemple les intéressants parallèles entre deux expositions, l’une sur les polaroids de Helmut Newton et l’autre sur des storyboards ainsi qu’une fabuleuse expo Hokusai, montrant tout le chemin de vie et l’évolution de ce maître de la gravure.
  • Un concert « qui chie » de Chevreuil lors de la Superette 2011 à la Case à Neuchâtel.
  • Le concert de Freddy Eichelberger autour de In Nomine à la Goulue, St-Légier (VD/CH).
  • Une salle consacrée à Soulages à Montpellier, dans un équilibre parfait entre écrin et contenu.
  • Des sculptures en terre cuite d’Alfonso Lombardi où l’on comprend pourquoi l’homme a été créé à partir de terre…
  • En avril, les incroyables chapeaux de Philip Treacy & et la robe époustouflante d’une témoin d’un certain mariage en vue. Voilà deux maîtres créateurs à mes yeux!

Ite missa est

Merci donc encore une fois à tous pour ces moments partagés. Au plaisir de vous re-rencontrer cette année-ci!

BM.

PS Pour rappel à mes élèves: il y a d’autres reflets encore sur l’Espace Élèves, accessible par mot de passe. Si vous ne l’avez pas, faites-moi signe.